Le cinéma dans le décor

cinéma décor

Nouveau nom, nouveau musée. Exactement cent un ans après sa fondation, l’Ucad (Union centrale des Arts décoratifs) ouvre, ce 15 septembre 2006, le nouveau musée des Arts décoratifs. Y sont présentés sur neuf niveaux plus de 5 000 objets (sur les 150 000 œuvres de son fonds), déployant ainsi un vaste panorama de ses riches collections.

La muséographie, enfin baignée de lumières naturelles, obéit à un circuit précis. Il débute par le département Moyen Age et Renaissance, se poursuit par les salles XVIIe, XVIIIe, XIXe siècles, puis Art nouveau et Arts déco, architecturées sur deux niveaux par le Catalan Oscar Tusquets et Bruno Moinard, et s’achève par les départements moderne et contemporain, verticalement conçus sur cinq étages par Sylvain Dubuisson. Aucune obligation toutefois de passer par la galerie des retables ou le cabinet des Fables pour filer admirer l’appartement privé de Jeanne Lanvin, conçu par Rateau, comptant parmi les 12 period rooms mises en place par François-Joseph Graf.

Enfin, architecturées par Bernard Desmoulin, la galerie des Jouets et la galerie Jean-Dubuffet s’ajoutent à la galerie des Bijoux, déjà inaugurée en 2004 et parée de 800 pièces de joaillerie formant un trait d’union avec le musée de la Mode et du Textile. Quant à la nef autour de laquelle s’articulent toutes les fonctions du musée, elle doit sa réorganisation à Daniel Kahane et accueillera sur plus de 1 000 mètres carrés les expositions temporaires.

le-cinema-dans-le-decor

Source : L’Express