Les Gobelins, d’une galerie l’autre

d’une galerie l’autre

La galerie rénovée, qui rouvre après trente-cinq ans de fermeture dont treize de travaux, permet de mettre en valeur les principales productions de cette manufacture parisienne, active depuis quatre siècles.

Cette Galerie a été construite au début du XXe siècle par Jean-Camille Formigé (1845-1926) dans l’enceinte de la Manufacture (Paris 13ème). Elle a pour vocation de servir d’espace d’exposition aux tapisseries, meubles et objets d’arts issus des ateliers de création ou de restauration du Mobilier national et des Manufactures. Pour célébrer sa réouverture, la Galerie propose “Les Gobelins 1607-2007, Trésors dévoilés – Quatre siècles de création” (du 12 mai au 30 septembre), une exposition en trois volets qui démarre délibérément, au rez-de-chaussée, par les créations les plus contemporaines.

Les Gobelins, d’une galerie l’autre

Une cinquantaine de meubles, tapis ou tapisseries portent les noms d’Alechinsky, Hains, Portzamparc, Othoniel ou Matali Crasset. Une chaise design signée Christophe Pillet sert depuis 2000 à meubler la tribune présidentielle du 14 juillet à la Concorde, une tapisserie dessinée par Garouste meublait Matignon sous Jean-Pierre Raffarin.

Au premier étage, le visiteur découvre les origines des trois manufactures – Gobelins, Beauvais, Savonnerie – avec des tapisseries les célébrant.

Clou de l’exposition, une tenture – terme désignant un ensemble de tapisseries – exceptionnelle, la “Tenture Royale d’Artémise” est montrée au public pour la première fois depuis sa création au XVIIe. L’ensemble de ses 15 tapisseries a été reconstitué, alors que sept seulement étaient restées dans le Mobilier national. Les huit autres avaient été dispersées. Elles viennent d’être rachetées pour 1,825 million d’euros grâce au mécénat de la banque Natixis.

44 objets d’art évoquent “le mobilier du pouvoir”, du socle d’une pendule – la pendule a brûlé – livrée à Louis XVI en juillet 1789 à un immense bénitier de cristal offert à l’impératrice Eugénie ou de grands candelabres meublant l’Elysée jusqu’en 1950.

Quelques œuvres exposées :

Galerie des Gobelins
Lieu : à la Manufacture des Gobelins, 42 avenue des Gobelins , 75013 Paris