Prends pas mon clavier pour un banc public !

Il en va des grands malades, comme des week-ends, chaque semaine, ils reviennent, plus stimulés (stimulants ?) que jamais. Des motivés – probablement des apprentis dactylos – ont dé qu’il fallait pourvoir les géants qui habitent notre planète d’un ordinateur décent.

Alors, évidemment, ils n’ont réalisé pour le moment que le clavier. Mais comme tout vient à point à qui sait attendre, le reste devrait suivre. Et puis, les géants ne se sont pas encore manifestés, donc pour le moment, tout va bien.

N’empêche qu’à voir le personnel mobilisé, et la taille des parpaings, il doit pas craindre grand-chose ce clavier.

Prends pas mon clavier pour un banc public !