Exposition de peinture à Paris : les galeries parisiennes

pire fascination
La fascination du pire
novembre 11, 2015
des repères dans la ville
Sculpture contemporaine : des repères dans la ville
novembre 30, 2015
galeries parisiennes

Au cours des dernières années, le nombre de galeries d’art et d’exposition de peinture a explosé dans la capitale. De la peinture à la sculpture en passant par la photographie ou encore le design, un grand nombre de galeries dont certaines sont très influentes offre des expositions artistiques de tout genre.Le public oublie quelques fois que la vie culturelle parisienne ne s’arrête pas à la porte des musées. En effet, loin de là. La capitale regorge de centaines de galeries d’art, d’exposition de peinture à Paris comme www.estades.com/ ,qui ne sont pas forcément connues du grand public mais qui sont ouvertes à tous. Inutile d’avoir le portefeuille d’un richissime collectionneurs d’œuvres d’art, d’avoir des mocassins en croco et bac +12, en poussant les portes de certaines galeries d’art on peut découvrir derrière ces vitrines des artistes de tous bords, de la star intersidérale au plus petit talent qui émergent et qui cherchent à faire connaitre son travail du grand public. Pour les galeries d’art, il ne s’agit pas seulement de vendre : il faut aussi diffuser la création actuelle, bichonner sa pépinière d’artistes, dans l’espoir de se faire connaître et de sensibiliser, pourquoi pas, une future génération de collectionneurs. Des grandes enseignes du Marais  qui est le centre névralgique du marché de l’art parisien, aux nouvelles galeries de Belleville, le public peut également découvrir des nouveaux talents qui émergent lentement. Il est possible de sillonner la capitale et sa banlieue pour dénicher des expositions de peinture ou d’autres arts qui se démarquent dans ce artistique extrêmement dense et tumultueux. 

Il paraît loin le temps où la rive gauche abritait les galeries parisiennes les plus audacieuses, traditionnellement agglomérées autour de Montparnasse et de l’Ecole des Beaux-arts, puis le long de la rue Louise Weiss dans le 13è au cours des années 1990 et 2000. Si les antiquaires et les galeries de mobilier, d’art classique, d’arts premiers ou de luxe ont gardé un pied ferme de ce côté de la Seine surtout, dans le 6e, la plupart des adresses d’art contemporain ont déserté les quartiers sud pour s’exiler vers le Marais. Heureusement, quelques exceptions confirment la règle. Kamel Mennour, Loevenbruck, Lara Vincy, Air de Paris, In Camera, Kreo ou Georges-Philippe et Nathalie Vallois tiennent bon  face à cet exode massif et continuent de représenter, dignement, la création artistique actuelle au cœur du 13e arrondissement et de Saint-Germain-des-Prés.