La folle et véritable vie d’Edouard Baer

Arts et Expositions
Arts et Expositions : L’actualité des arts, des musées et des galeries à Paris
octobre 3, 2016
Miam Miam
mai 18, 2017

Le trublion de théâtre, ciné et télé joue de nouveau les monsieur Loyal. Pour raconter la vie de son double rêvé, il s’entoure de 26 partenaires, circassiens, comédiens, danseuses et musiciens. Au final, un cabaret joyeusement foutraque !

Oyez oyez braves gens, la vie rêvée d’Edouard Baer, ou plutôt celle de son double de théâtre, Luigi Prizzoti. Même mine faussement ahurie, même cheveu hirsute à l’effet out of bed, soigneusement travaillé, tout de même -, même barbe de quatre jours. Luigi Prizzoti porte beau. Pantalon de smok noir, veste de velours vert ou violet, pompes vernies. Le petit Luigi naît dans une famille de 412 enfants, au moins, à l’âge de 40 printemps. Papa est petit et fluet, maman énooorme. Autour de la table dominicale, le gosse se fait piquer sa portion de spaghettis par des parents indignes, tandis qu’un drôle d’oiseau bleu, défenseur de la libre entreprise, veille sur lui.

De cours de flûte en parties de baby-sitting singulières, de réveils tardifs en spectacles de magie, notre héros trouve sa vocation. Il sera comédien. Et c’est là que la vie de Luigi P. se confond avec celle d’Edouard B. A moins que ce ne soit l’inverse

Edouard Baer et sa troupe
La folle et véritable vie de Luigi Prizzoti
Jusqu’au 26 février 2006
Lieu : à la Cigale, 120 boulevard Rochechouart, 75018 Paris
Horaires : du mardi au dimanche à 20h30
Tarifs : de 20€ (étudiants) à 39,5€